L'expertise judiciaire

L’EXPERTISE JUDICIAIRE

Il s’agit de l’expertise réalisée par le médecin désigné par le Tribunal. Cet expert va évaluer l’importance de vos préjudices. Cette opération d’expertise médicale est donc d’une importance cruciale pour votre indemnisation.

Dès que la décision est rendue par le juge, votre avocat adresse immédiatement l’intégralité de votre dossier à l’expert désigné par le juge et aux autres parties.

Il est de la plus haute importance que vous soyez assisté d’un médecin-conseil lors de l’expertise judiciaire.

Maître Pascal NAKACHE adresse donc également la copie de l’Ordonnance à votre médecin conseil afin que celui-ci prenne attache avec l’expert judiciaire pour se mettre d’accord sur la date de la réunion d’expertise.

Vous devez impérativement vous rendre à la réunion d’expertise, pour laquelle vous recevrez une convocation de l’expert.

Le cabinet Pascal NAKACHE sera également en principe présent à vos côtés lors des opérations d’expertise.

En fonction des conclusions du rapport d’expertise, la possibilité d’engager une procédure en responsabilité doit être examinée. Si tel est le cas, il faut alors évaluer le montant de l’indemnisation recherchée pour chacun des postes de préjudices.

Fort de son expérience aux côtés des victimes depuis plus de 20 ans, Maître Pascal NAKACHE vous accompagne et vous défend afin d’obtenir la réparation la plus juste.

Nous vous rappelons

4 + 7 =

Résumé : La réparation intégrale des préjudices causés par les erreurs médicales à l’hôpital : encore un effort Mesdames et Messieurs les juges administratifs

Résumé : La réparation intégrale des préjudices causés par les erreurs médicales à l’hôpital : encore un effort Mesdames et Messieurs les juges administratifs

Résumé de l'article  : La réparation intégrale des préjudices causés par les erreurs médicales à l’hôpital : encore un effort, mesdames et messieurs les juges administratifs ! En principe, suite à un accident médical, et notamment un accident à l'accouchement, lorsque...

L’Express : associations de victimes du coronavirus : gare aux mirages !

L’Express : associations de victimes du coronavirus : gare aux mirages !

Article d’Agnès Laurent portant sur les limites des associations de défense des victimes du coronavirus. Leurs actions ne cherchent pour l’instant pas à obtenir réparation des préjudices liés au covid-19, pousuivent souvent d’autres objectifs, et cite largement Me Nakache, proposant l’indemnisation des victimes via l’ONIAM.