La constitution du dossier

LA PROCÉDURE AMIABLE

La négociation amiable avec les inspecteurs d’assurance est complexe et délicate. Il n’est pas rare de constater un rapport de 1 à 3 entre la proposition initiale amiable et la proposition finale obtenue par un professionnel de l’indemnisation. Il n’y a aucune obligation pour l’assuré d’accepter l’indemnisation proposée par un assureur. Si la proposition amiable est insuffisante, il est conseillé de recourir à la procédure judiciaire.

90 % des victimes d’accidents graves transigent pour des sommes représentant la moitié de ce qu’elles auraient obtenu en saisissant les tribunaux. Il est préférable de demander conseil à un avocat avant d’accepter toute indemnisation.

L’indemnisation des dommages graves causés par un accident obéit à des règles complexes et requiert une grande expérience de la matière. Il existe des barèmes d’indemnisation établis par les Tribunaux, même si ceux-ci ne sont jamais obligatoires.


Important

Plusieurs études et rapports officiels soulignent que les offres des assureurs sont largement inférieures aux indemnités allouées par les tribunaux (30 % de différence selon les statistiques).

Les assureurs sont liés entre eux par des conventions qui ne sont pas toujours favorables à la victime.

L’assureur du responsable peut être le même que votre propre assureur.

Dans tous les cas, vous avez toujours le droit de refuser les propositions des assureurs et de confier vos intérêts à un avocat. Cette solution est fortement recommandée dans le cas de blessures graves.

Faites-vous rappeler

Résumé : La réparation intégrale des préjudices causés par les erreurs médicales à l’hôpital : encore un effort Mesdames et Messieurs les juges administratifs

Résumé : La réparation intégrale des préjudices causés par les erreurs médicales à l’hôpital : encore un effort Mesdames et Messieurs les juges administratifs

Résumé de l'article  : La réparation intégrale des préjudices causés par les erreurs médicales à l’hôpital : encore un effort, mesdames et messieurs les juges administratifs ! En principe, suite à un accident médical, et notamment un accident à l'accouchement, lorsque...

L’Express : associations de victimes du coronavirus : gare aux mirages !

L’Express : associations de victimes du coronavirus : gare aux mirages !

Article d’Agnès Laurent portant sur les limites des associations de défense des victimes du coronavirus. Leurs actions ne cherchent pour l’instant pas à obtenir réparation des préjudices liés au covid-19, pousuivent souvent d’autres objectifs, et cite largement Me Nakache, proposant l’indemnisation des victimes via l’ONIAM.